29 avril 2011 | Voyage

Voyage au Texas

Du 23 au 29 avril, le prince Jean s’est rendu à Houston, au Texas, invité à y prononcer une conférence sur les grands mariages royaux de l’Histoire de France. Il soutenait ainsi une initiative prise par Joanne Herring, cette milliardaire texane qui s’est prise de passion pour l’Afghanistan, et dont l’aventure au moment de l’occupation de ce pays par l’Armée rouge a été retracée en 2007 dans le film « La Guerre selon Charlie Wilson ». Après avoir joué un rôle dans la débâcle soviétique à Kaboul (une des causes de l’écroulement de l’URSS), Joanne Herring tente aujourd’hui de faciliter l’échec des talibans en promouvant l’idée d’un nouveau « plan Marshall » au profit de la population afghane : aides économiques, plan de scolarisation, développement agricole et alimentaire, politique de soins, etc.

Sitôt arrivé sur le sol texan, le prince Jean a été invité à venir monter des chevaux de rodéo au ranch de Somerville Acres, à proximité de Houston, où l’attendait notamment Joanne Herring. Puis après avoir passé le week-end pascal chez le duc et la duchesse de Gramont, des Français de Houston, il s’est préparé à sa conférence.
Elle s’est tenue le soir du mardi 26 à l’hôtel Hilton-Americas de Houston. Sous le titre Royal Weddings Now and Then, le prince avait choisi d’évoquer, en anglais, avec des diapositives, quatre mariages emblématiques : Clovis et Clotilde, Louis VII et Aliénor d’Aquitaine, Saint Louis et Marguerite de Provence, Louis XVI et Marie-Antoinette : 1300 ans d’histoire défilèrent sous les yeux des 400 Américains présents, dont David Dewhurst,« lieutenant-gouverneur » du Texas.
Les jours suivants, le prince Jean a été reçu au centre spatial de Houston, où s’entraînent les astronautes de la Nasa. Il a pu visiter la navette qui a été lancée le surlendemain et s’est entretenu avec les astronautes préparant leur départ. Puis il a pu visiter Houston Hospital, gigantesque centre hospitalier de la ville et l’Université de Rice qui héberge le premier centre mondial dédié à la nanotechnologie.

Pour l’anecdote, rappelons qu’en 1836, après le siège de Fort Alamo où succomba notamment Davy Crockett, le général Sam Houston libéra le Texas des troupes mexicaines. Le Texas demeura un Etat indépendant pendant dix ans. Le premier gouvernement à le reconnaître fut celui du roi Louis-Philippe. Et, comme l’atteste une inscription toujours lisible sur la façade, l’ambassade du Texas à Paris s’installa au 1 place… Vendôme !

 

Articles les
plus lus

Voir tous les articles

2 mai 2019 | CATEGORY

Visite d’Etat à Amboise

18 avril 2019 | CATEGORY

Messe Chrismale et Apocalypse