16 décembre 2017 | Publication

L’homme qui plantait des arbres

Il y a quelques semaines, le magazine « Le Point » sortait un dossier « Les surprenants bienfaits des arbres : vertus médicales de la sylvothérapie, intelligence des forêts, action décisive sur l’environnement ; les scientifiques font chaque jour de formidables découvertes sur ces amis qui nous veulent du bien ». Dans le même registre Peter Wohllenben publiait récemment un livre « La vie secrète des arbres : ce qu’ils ressentent, comment ils communiquent, un monde inconnu s’ouvre à nous ».
À Boulogne Billancourt, était organisé le 12 décembre dernier « Le Sommet Une Planète » (en français dans le texte). Il réunissait pays, organisations, industries, financiers. Le président de la République, à l’initiative de ce sommet, s’exprimait à propos du réchauffement et du changement climatique : « on est en train de perdre une bataille, on ne va pas assez vite et c’est ça le drame ». Outre que ce sommet avait lieu autour de Paris, une ville avec une pollution au plus haut depuis 10 ans (un taux causé par une mauvaise météo et une utilisation trop importante des voitures) et qu’il a causé des embouteillages records (en plus de la grève du RER) avec près de 550 kilomètres de bouchons, la déclaration du président de la République m’a semblé décalée, car par principe le climat est changeant et notre planète à déjà connu des réchauffements.
Cela dit, il est important de nous discipliner autant que possible dans nos actes pour respecter la création (pour moi qui suis chrétien) tout en mettant en place des règles de vie communes. Cela commence par un certain bon sens, censé être « la chose du monde la mieux partagée » (Descartes). On est loin de l’idéologie qui anime souvent ces sommets planétaires. La forêt fait justement partie de ce bon sens, restant une des sources principales d’enrichissement de l’atmosphère en oxygène, conditions indispensable à toute vie sur la terre, et d’absorption de gaz carbonique.
Je ne peux donc que vous recommander de lire ce petit livre de Jean Giono L’homme qui plantait des arbres. Ce peut être un joli cadeau de Noël ; il existe une belle édition chez Gallimard et il n’est pas très épais. En plus d’être un grand auteur de la nature humaine, Jean Giono vous fera aimer les arbres.
Jean de France, duc de Vendôme

Domaine Royal, le 15 décembre 2017

Déclaration du président de la République au Sommet Une Planète

Un Guisard, chêne 5 fois centenaire de la forêt du Nouvion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles les
plus lus

Voir tous les articles

2 mai 2019 | CATEGORY

Visite d’Etat à Amboise

18 avril 2019 | CATEGORY

Messe Chrismale et Apocalypse