17 octobre 2017 | Famille

L’histoire des relations entre la France et le Liban

Je reviens du Liban où j’ai passé quelques jours à Beyrouth.

C’est mon sixième voyage au pays du Cèdre que j’ai découvert en 2002. J’y suis retourné pour des visites d’agrément en 2004 et 2006 puis en 2010 avec Philomena et Gaston, et enfin l’année dernière pour mon déplacement en Syrie.

Cette fois-ci j’étais invité par le Service de cardiologie de l’Hôtel Dieu de France et son responsable le Professeur Rabih R. Azar pour évoquer auprès de ses collaborateurs l’histoire des relations entre la France et le Liban. Une première partie plus théorique sur le rôle protecteur de la France et une partie plus personnelle évoquant les impressions de plusieurs membres de la famille d’Orléans ayant visité le pays du Cèdre, notamment le prince de Joinville en 1836 et le comte de Paris en 1860. S’en est suivi une séance de questions, avec notamment un vif échange sur la situation difficile des chrétiens d’Orient à partir d’un récent éditorial du Point de Franz-Olivier Giesbert. Le verre qui a suivi m’a permis de rencontrer les équipes du Professeur Rabih R. Azar et de continuer ces échanges de façon plus informelle.

Autour de cette conférence plusieurs temps fort m’ont permis de découvrir le monde médical de Beyrouth et de revoir quelques bons amis.

Ayant connu le Liban dans des périodes de grandes tensions, j’ai été heureux de voir un pays apaisé, sachant qu’au pays du Cèdre rien n’est jamais définitivement réglé. En tout cas les libanais gardent leur yeux tournés vers notre pays pour lequel ils ont toujours une fidèle affection.

Domaine Royal de Dreux, le 10 octobre 2017
Jean de France, duc de Vendôme

Articles les
plus lus

Voir tous les articles

2 mai 2019 | CATEGORY

Visite d’Etat à Amboise

18 avril 2019 | CATEGORY

Messe Chrismale et Apocalypse