5 décembre 2017 | Voyage

Le domaine national de Rambouillet

« Il fut la propriété en son temps du duc de Penthièvre, petit-fils de Louis XIV et grand-père de Louis-Philippe. Il le céda à Louis XVI qui venait y chasser et en échange récupéra le domaine de Dreux pour y transférer les restes de sa famille.

 

Propriété de l’état affectée au président de la République jusqu’en 2007, ce domaine conserve aujourd’hui un patrimoine exceptionnel notamment sa faune et sa flore, inscrit dans l’histoire des plus belles chasses d’Europe. On y préserve encore les « tirés ». Ce sont des parcelles avec des rangées de haies de petites tailles les unes à coté des autres qui apportent le gite et le couvert aux faisans. Les arbres qui les bordent permettent de contenir les oiseaux afin que ceux-ci puissent passer très haut au dessus des têtes.

Des aménagements successifs ont permis à une forêt variée de se développer en alternance avec des plaines cultivées et une grande variété de paysages : chênaies, alignement de bouleaux, saules ou peupliers, landes de bruyères, prairies, mares. Cette biodiversité est un réservoir exceptionnel d’insectes, un conservatoire des espèces notamment le faisan commun et le cerf sika. A coté on trouve des moutons mérinos. Cet équilibre agro-sylvo-cygénétique est rare.

Le parc est accessible. Outre le personnel agricole et forestier affecté à l’entretien, des chasseurs y sont conviés pour la régulation du gibier ou la destruction des nuisibles, des scientifiques y sont invités pour mener des études, et d’avril à octobre y sont organisés des tours en calèches pour le grand public. Cet accès contrôlé permet de préserver ce site exceptionnel.

Un modèle du genre très rare dans le contexte d’aujourd’hui pour qu’il soit souligné. »

Jean de France, duc de Vendôme
Domaine Royal de Dreux, le 1er décembre 2017

Articles les
plus lus

Voir tous les articles

2 mai 2019 | CATEGORY

Visite d’Etat à Amboise

18 avril 2019 | CATEGORY

Messe Chrismale et Apocalypse